• légère pluie   17.2°C
En un clic

Devenir de l’ancien collège, rue Saint-Martin

Le collège Gustave Tery est aujourd’hui désaffecté. Ce site est situé en plein cœur de ville et comprend plus de 10 000 m² de surface de bâtiment sur près de 1,5 hectare d’emprise foncière, dont la propriété est partagée entre l’Etat, le Département des Côtes d’Armor et la commune de Lamballe-Armor.

Différents projets pour l’occupation future de ce site ont été évoqués (services administratifs, commerces, logements, parking…). La réflexion doit cependant intégrer l’impact sur le fonctionnement du quartier Saint-Martin (circulation, stationnement…). Elle doit aussi répondre aux grands enjeux que sont la densification, le maintien des commerces en centre-ville, la mixité sociale, la transition énergétique…

Ainsi, avant d’entrer dans une phase opérationnelle d’aménagement de cet espace, une étude globale sur les différents scenarii possibles pour ce site a été confiée à un groupement de bureaux d’études mené par Monsieur Roty, architecte urbaniste.

A chaque étape de l’étude, la population est associée :

• le 30 septembre 2019,
une cinquantaine de personnes a participé à une balade urbaine sur le site et s’est exprimé sur le devenir de cet espace. Consultez le compte-rendu de cette opération.

• le 10 février 2020, près d’une centaine de Lamballais (habitants, commerçants, élus) se sont retrouvés dans la salle du conseil de Lamballe Armor Agglomération pour une présentation des premières propositions d’aménagement sur le site de l’ancien collège Gustave Téry. Consultez les scénarii proposés et le compte-rendu de cette concertation.

Prochaine étape de l’étude (phase 4 de l'étude pré-opérationnelle)
Le nouvel exécutif municipal devra se prononcer sur le scenario choisi. La phase suivante sera l’étude opérationnelle permettant de rendre possible ce choix. A noter qu’il s’agit d’un projet très conséquent qui se concrétisera sur un voir deux mandats.

A l'étude

• la poursuite de la concertation au-delà de la démarche engagée, voire la mise en place d’un groupe de travail spécifique, pour accompagner les réflexions et concrétiser les différentes pistes évoquées : Tiers Lieux, jardin, jardin partagé, accueil intergénérationnel, espace culturel et artistique, etc ...

• des solutions d’urbanisation, ou d’occupation transitoire des lieux afin de permettre aux différents acteurs de s’approprier cet espace et d’y ancrer des usages.