• couvert   8.8°C
En un clic

À l'échelle de la ville de Lamballe-Armor, on dénombre 281 commerces et services marchands. On observe une concentration importante de l'offre commerciale en centralité avec 74% des activités qui se situent soit dans le centre-ville de Lamballe soit dans les centres-bourgs. L'offre commerciale lamballaise se caractérise ainsi par un tissu riche et varié de commerces de proximité qui concourent à l'animation et à l'attractivité de la ville et de ses différents bourgs. Certaines rues commerçantes font cependant face à des difficultés croissantes en matière de vacance et de diversité commerciale. 
Il est souhaité préserver et consolider cette dynamique de centre-ville forte dans un contexte post­crise tendu. Dans cet objectif, il a été confié au cabinet Lestoux et associés une étude visant à réaliser l'état des lieux du commerce ainsi que les outils à mettre en place pour conforter le commerce de centre-ville. Certains outils seront mis en œuvre via le Plan Local d'Urbanisme (PLU) en cours de révision, d'autres peuvent être activés dès maintenant. C'est le cas du droit de préemption des fonds de commerce.


Le droit de préemption sur les fonds artisanaux, les fonds de commerce, les baux commerciaux et les terrains faisant l'objet de projets d'aménagement commercial, est un moyen d'acquisition par les communes et les EPCI, au même titre que le droit de préemption urbain ou le droit de préemption en zone d'aménagement différé (ZAD). 
Le but est de conserver leur affectation commerciale et par là même de pérenniser la présence de ces commerces dans le centre-ville ou les bourgs. Cet outil permet d'intervenir pour le maintien de la diversité des activités commerciales et artisanales, de lutter contre la transformation des locaux commerciaux en bureaux, logements ou services tertiaires et de faciliter l'installation de nouveaux commerçants et artisans dans les secteurs fragilisés. 

Le cabinet Lestoux et Associés a réalisé sur le 1er trimestre 2023 une étude visant à réaliser l'état des lieux du commerce.
À la suite de ce diagnostic, il est proposé de retenir dans le périmètre de sauvegarde les rues et boulevards suivants : 

Boulevard Jobert
Boulevard du Haras
Rue Général Leclerc
Rue Saint-Jacques
Rue du Val
Rue des Boucouets
Rue Charles Cartel
Rue Bario
Rue Notre Dame
Rue du docteur Calmette
Rue du Four
Rue Pasteur
Rue de Lourmel
Rue Villedeneu
Rue des Augustins
Rue Saint-Martin
Rue Simone Veil
Rue du Docteur Lavergne
Rue du Grand Boulevard
Rue du Petit Boulevard
Rue Saint-Jean
Rue Paul Langevin
Rue du Bourg Hurel
Rue Général de Gaulle

 

Délibération